Itinéraire CAUE : Architecture et lieux d'enseignement

  • Commune de départ : Les Bouchoux
  • Commune d'arrivée : Salins-les-Bains
  • Distance : 207,2 km
  • Difficulté : Facile
  • Dénivelé : 910 mètres
39

On reconnaît de plus en plus l'importance de l'architecture scolaire pour développer la qualité des relations, améliorer la transmission des connaissances et favoriser le plaisir d'apprendre.

Lorsque l’on évoque l’école « autrefois », vient à l’esprit le tableau noir de la salle de classe où sont groupés des élèves, chacun assis à son pupitre, le tout surveillé par le maître installé à son bureau, sur une estrade. Cet archétype est celui véhiculé par la loi Ferry de 1882 rendant l’instruction primaire obligatoire mais aussi laïque.
Bien qu’étant sans doute la plus connue, cette loi a été précédée d’autres, à commencer par la loi Guizot en 1833, instaurant la création d’une école publique ou privée dans « un local convenablement exposé » dans toutes les communes françaises de plus de 500 habitants.

Durant la première moitié du 19ème siècle, les écoliers sont encore entassés dans une pièce qui est souvent le logement du maître, sur des bancs, dispensés d’un enseignement individuel (l’enseignant faisant venir auprès de lui chaque élève) ou mutuel (grâce à des moniteurs répétant sa parole).

Nul doute que l’une comme l’autre de ces deux méthodes aient pu porter leurs fruits.

En 1834 cependant, Auguste Bouillon rédigeait le premier traité d’architecture scolaire en France : De la construction des maisons d'école primaire. Parmi les préconisations : cour, préau, couloirs, classes, etc.

Lire la notice complète

Rédaction : Adeline Cueilleuse de mémoires 

 

Ressources CAUE complémentaires :

Voir aussi Architecture XXe / Les lieux d'enseignement

Lycée Jean-Michel Lons le Saunier (39) <br>Restructuration en 2015 Beuret Ratel architectes
© 2023 Itinéraires CAUE - Tous droits réservés
Réalisation : Jordel Médias